JNINA

Les Jardins de la Médina

Les Jardins de la Médina est un projet d’agriculture urbaine alternative et responsable.

Le projet s’organise autour de deux volets : la culture de champignons à partir de marc de café, ainsi qu’un potager urbain raisonné sur un toit de la médina de Tunis, celui de Dar el Harka. Le projet est né d’un contexte et d’une situation bien particulière. En effet, selon les chiffres du Ministère de l’Environnement & du Développement Durable et l’Agence Nationale de Protection de l’Environnement, les ratios d’espace vert n’ont cessé de croître de manière linéaire ces dernières années sur l’ensemble du grand Tunis, passant de 4,4m2/habitant en 1994 à 14,65m2/habitant en 2007. Cependant, la Médina de Tunis, avec son urbanisme et son architecture si particulière, détient un ratio bien inférieur à cette moyenne et ne suit nullement cette tendance positive. La recommandation des autorités étant de 13m2/habitant, la Médina est bien loin de répondre à cet objectif. Par la connaissance du tissu social local en tant qu’association active, il apparaît de surcroît que la sensibilité et la connaissance des habitants quant aux problématiques de développement durable et de l’importance des espaces verts à proximité des lieux de vie est également limitée.

Il s’agit, à travers un projet d’agriculture urbaine, d’initier un nouveau mouvement de végétalisation et de développement des espaces verts au sein de la Médina en sensibilisant la population aux enjeux du développement durable, de l’agriculture urbaine, de l’économie circulaire et en engageant directement les jeunes dans cette entreprise.

Le Collectif Créatif débute donc le développement d’infrastructures adaptées aux spécificités de ce territoire en créant deux espaces de culture :
•Une culture de champignons comestibles dans les sous-sols de la Médina en utilisant le marc de café produit par les nombreux cafés présents.
•Un potager urbain sur un toit de la Médina utilisant des principes de permaculture
Ces deux espaces auront une vocation éducative à travers une construction collaborative des espaces impliquant les habitants volontaires du quartier et d’ailleurs, et en proposant des ateliers de réflexion/sensibilisation ainsi que des sessions de découverte de ces pratiques agricoles particulières. Cette initiative est également très prometteuse en terme d’activité économique et pourrait initier le lancement d’entreprises vertes/sociales axées sur l’économie circulaire et l’agriculture durable raisonnée.
Un groupe d’une dizaine de personnes, avec notamment la Junior Entreprises de l’INAT, sera alors formé pour porter ce projet et développer des initiatives entrepreneuriales qui seront continuées sur plus long terme.
En 2018 , le Collectif créatif a mené une première expérimentation de culture de champignons comestibles en utilisant le marc de café habituellement jeté par les cafés de la Médina. L’expérimentation fut un succès dans un premier temps, avant que les insectes se nourrissent des champignons encore en développement. Le processus de culture prometteur doit donc encore être ajusté, mais les ingénieurs agronomes ont ainsi pu en tirer de nombreuses conséquences et développer un nouveau procédé de culture plus adapté. Une étude quantitative et qualitative fut également dirigée en 2018 nous donnant une bonne connaissance et compréhension du marché des champignons à Tunis.
Nous disposons donc aujourd’hui de base solides pour porter haut la réussite de ce projet pionnier qui, nous l’espérons, deviendra le moteur d’initiatives similaires et permettra de créer des opportunités significatives d’emplois pour les jeunes de la Médina de Tunis.

Les Jardins de la Médina is an alternative and responsible urban agriculture project.

The project is organized around two components: the cultivation of mushrooms from coffee grounds, as well as a reasoned urban vegetable garden on a roof of the medina of Tunis, that of Dar el Harka. The project was born out of a very specific context and situation. In fact, according to figures from the Ministry of Environment & Sustainable Development and the National Environment Protection Agency, the green space ratios have been increasing linearly in recent years over the whole of the great Tunis, passing from 4.4m2 / inhabitant in 1994 to 14.65m2 / inhabitant in 2007. However, the Medina of Tunis, with its urban planning and its architecture so particular, holds a ratio much lower than this average and does not follow at all this positive trend. The authorities’ recommendation being 13m2 / inhabitant, the Medina is far from meeting this objective. Through the knowledge of the local social fabric as an active association, it also appears that the sensitivity and knowledge of the inhabitants with regard to sustainable development issues and the importance of green spaces near places of life is also limited.

 

It is, through an urban agriculture project, to initiate a new movement of greening and development of green spaces within the Medina by raising awareness of the challenges of sustainable development, urban agriculture, the circular economy and by directly engaging young people in this endeavor.

 

The Creative Collective therefore begins the development of infrastructures adapted to the specificities of this territory by creating two cultural spaces:

• A culture of edible mushrooms in the basements of the Medina using the coffee grounds produced by the many cafes present.

• An urban vegetable garden on a roof of the Medina using permaculture principles

These two spaces will have an educational vocation through a collaborative construction of spaces involving volunteer residents of the neighborhood and elsewhere, and by offering reflection / awareness workshops as well as sessions to discover these particular agricultural practices. This initiative is also very promising in terms of economic activity and could initiate the launch of green / social businesses focused on the circular economy and sustainable sustainable agriculture.

A group of ten people, including the Junior Entreprises of INAT, will then be trained to carry out this project and develop entrepreneurial initiatives that will be continued over the longer term.

In 2018, the Creative Collective carried out a first experiment in the cultivation of edible mushrooms using the coffee grounds usually thrown away by cafes in the Medina. The experiment was successful at first, before the insects fed on the still developing fungi. The promising cultivation process still needs to be adjusted, but agricultural engineers were able to draw many consequences from this and develop a new, more suitable cultivation process. A quantitative and qualitative study was also conducted in 2018 giving us a good knowledge and understanding of the mushroom market in Tunis.

So today we have a solid base to carry the success of this pioneering project which, we hope, will become the engine of similar initiatives and will create significant job opportunities for young people in the Medina of Tunis.